Une majorité (68%) de Canadiens appuie l’idée d’une loi similaire à la Loi 62 pour leur province

By 27 octobre 2017Idées, Press Release

L’appui à la Loi 62 est fort au Québec (76%); une majorité de citoyens dans toutes les provinces et régions du Canada est favorable à une telle législation pour leur province

Montréal, Québec, 27 octobre 2017 — Selon les résultats d’un sondage d’Ipsos affaires publiques pour le compte de Global News, une majorité de Canadiens est favorable à l’idée que leur province se dote d’une loi similaire à la Loi 62 au Québec.

L’Assemblée nationale du Québec a récemment adopté le projet de loi 62, qui a pour objet d’établir des mesures visant à favoriser le respect de la neutralité religieuse de l’État. En vertu de ce projet de loi, les membres du personnel des organismes publics doivent exercer leurs fonctions à visage découvert, sauf s’ils doivent le couvrir en raison de leurs conditions de travail ou d’exigences propres à leurs fonctions ou à leurs tâches. De plus, les personnes qui reçoivent des services de ces membres du personnel doivent également avoir le visage découvert.

Au Québec, les trois-quarts des citoyens (76%) sont favorables (42% fortement/34% plutôt) à cette nouvelle loi, alors que seulement un quart (24%) y sont opposés (14% fortement/20% plutôt).

Qui plus est, une majorité de citoyens dans toutes les provinces et régions du Canada est favorable à l’idée d’introduire une telle législation dans leur province :

  • En Colombie-Britannique, 69% sont favorables (37% fortement/32% plutôt); 31% sont opposés (17% fortement/14% plutôt).
  • En Alberta, 64% sont favorables (36% fortement/27% plutôt), 36% sont opposés (10% fortement/26% plutôt).
  • En Saskatchewan et au Manitoba, 69% sont favorables (53% fortement/16% plutôt); 31% sont opposés (10% fortement/21% plutôt).
  • En Ontario, 66% sont favorables (37% fortement/29% plutôt); 34% sont opposés (14% fortement/20% plutôt).
  • Dans l’Atlantique, 57% favorables (30% fortement/27% plutôt); 43% opposés (29% fortement/14% plutôt).

À l’échelle du pays, les hommes (73%) sont plus favorables à cette loi que les femmes (64%). Les Canadiens âgés de 55 ans et plus sont les plus favorables, suivis de ceux âgés de 35 à 54 ans (72%). Ceux âgés entre 18 et 34 ans sont les moins favorables (53%), bien qu’une majorité d’entre eux appuie malgré tout ce type de législation.

Méthodologie de rechercheLes résultats présentés dans ce rapport sommaire sont issus d’un sondage d’Ipsos tenu en ligne du 23 au 25 octobre 2017. Un total de 1 001 Canadiens âgés de 18 ans et plus ont pris part à ce sondage.  Une pondération a été appliquée à l’échantillon total pour assurer que la composition de l’échantillon final soit représentative de la population adulte du Canada selon les données du recensement de Statistique Canada.             

Ipsos n’applique pas de marge d’erreur à un sondage en ligne. La précision des sondages en ligne d’Ipsos est plutôt mesurée par un intervalle de crédibilité. Le présent sondage est précis à ±3,5%, dans 19 cas sur 20. Cet intervalle de crédibilité est plus grand pour les sous-groupes de la population. Tout échantillon peut contenir des sources d’erreur, incluant, mais n’étant pas limitées à, des erreurs de couverture de la population, ainsi que des erreurs de mesure.

Pour toute information supplémentaire sur cette étude, veuillez contacter :

Sébastien Dallaire
Vice-président, Ipsos Affaires publiques
514.904.4324
sebastien.dallaire@ipsos.com

Téléchargement